3 activités pour déconnecter pleinement

Parce qu'on a tous des moments où on sent que notre cerveau va exploser, des périodes pendant lesquelles trop de choses se passent et qu'on n'arrive plus à rien gérer.

J'ai créé rien que pour vous, ma petite liste d'activités qui m'ont aidé à déconnecter pleinement.



1- LE SPORT, MAIS PAS N'IMPORTE LEQUEL


⁃ Le sport régressif


Cette semaine et après des mois de réflexion pour savoir si c’était un caprice ou non, je me suis enfin lancée !


Après 20 ans sans pratique, j’ai investi dans une magnifique paire de rollers, ambiance années 90!


Une personne m’a dit l'autre jour : « le roller, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas ».


Et bah si cette personne m’avait vu en pratique, je peux vous assurer que plus jamais elle ne dirait ça !


J’ai passé un moment plein de ridicule, de peurs, de fous rires, de cris, de chutes, mais surtout d’insouciance et de légèreté pendant lequel j’ai absolument TOUT oublié.


Quel bonheur que cette impression d'être une gamine de 8 ans et d’apprendre quelque chose de complètement nouveau...


Alors aucun regret, je me suis marrée comme jamais !


Lire aussi, "Le Pilates, un mode de vie"

⁃ Le sport de combat


Il y a 8 ans maintenant, j’ai découvert la boxe.


Une séance d’une heure seulement et je me rappelle encore ce que j’ai ressenti en sortant.


Une sensation de légèreté si intense que j'avais l'impression que mes jambes allaient se décollaient pour s'envoler.


Envahie par un sentiment profond de bien-être, j'ai décidé de trouver un coach particulier pour m'apprendre les techniques de combat.

J'ai eu la chance de tomber sur quelqu'un d'extraordinaire qui m'a changé à jamais.


Krav Maga et self défense mélangé, j'ai vécu des séances absolument incroyables pendant lesquelles j'ai été confrontée à de multiples émotions.

Peur de recevoir des coups, peur de frapper, gérer la pression, se surpasser, courir, sauter, crier, pleurer, se défouler...absolument tout y est passé.


Mais surtout, un vrai moment de déconnexion assuré!



2- L'ÉQUITHÉRAPIE


...ou lorsque le cheval devient votre allié le temps d'un moment.


"L'équithérapie est une prise en charge psycho-corporelle médiatisée par le cheval et dispensée à une personne dans ses dimensions psychique, corporelle, cognitive, sensorielle et sociale."


Désolée pour le copier coller de la définition, mais je n'aurais pas pu dire mieux !


C'est donc, comme son nom l'indique, une thérapie pendant laquelle le cheval nous accompagne et nous aide à travailler selon nos besoins.

Lâcher-prise, confiance en soi mais aussi addictions et bien d'autres...

C'est d'ailleurs initialement une thérapie réputée pour accompagner les personnes souffrant d'un handicap.


Amoureuse des animaux, vous avez déjà rencontré sur Instagram ma chienne "Scarlett" et ma chatte "Bébé Chat".

Chacune d'entre elles ont leur petit caractère et j'ai développé avec l'une comme avec l'autre, une relation bien singulière.


Entre balade dans les bois et "ronron thérapie", on peut dire que je suis déjà bien chouchoutée.


Mais si vous n'avez pas d'animaux et que vous souhaitez déconnecter et passer le reste de la journée complètement apaisée, je vous conseille cette belle pratique qu'est l'équithérapie.


D'une authenticité incroyable, je n'avais aucune idée du lien qu'il était possible de développer avec un cheval.


Rien que la première séance, qui consistait à apprendre à connaître la jument que j'avais choisi pour m'accompagner était d'une intensité et d'une grande surprise...


Un animal tantôt proche, puis distant, qui communique et vous comprend, mais vous fait aussi part de ses propres besoins pour instaurer un respect mutuel et gagner sa confiance.


J'ai passé une heure qui m'a bouleversée tant elle était une belle leçon de vie.


J'y retourne cette même semaine pour une deuxième séance qu'il me tarde de découvrir.


Lire aussi, "L'équithérapie, quand le cheval nous guérit"


3- LES RANDOS


En vélo ou à pied, une vraie randonnée en pleine nature est le meilleur moyen de déconnecter.

À condition bien sûr de laisser son téléphone à la maison et de vivre pleinement l’instant présent…



À vos vélos ...


Il y a une semaine, nous avons fait une rando vélo et je suis vraiment dégoutée de ne pas avoir de Go Pro !


Ne vous inquiétez pas, elle est passée top priorité sur ma liste des choses à acheter cette année.


En attendant, 3h30 de montées, de difficultés et de temps à essayer de se retrouver dans les bois, avec des sensations différentes tout le long de notre « balade ».


De la concentration quand il y avait des obstacles (trous, bosses, pierres, racines et j’en passe…) au lâcher prise dans les pentes, à la peur, mais aussi à la fierté de réussir à se surpasser; une fois arrivée à la maison, je peux vous dire qu’il n’était plus question de bouger de mon canapé!



15 km à pieds, ça use, ça use...


Pour les personnes qui n’ont pas envie d’un trop plein d’émotions et d’adrénaline, la marche dans les bois ou en forêt est une excellente alternative.


D’ailleurs je n’aime pas vraiment le mot « alternative » car je la considère comme une superbe activité à part entière.


Certains vous parleront de vitesse et vous feront l’éloge de la marche rapide.

Moi je pense que le but est simplement ici de prendre plaisir et de lâcher prise.


Être en harmonie et attentif à la nature et à tout ce qu’elle nous offre, voilà ce qui, à mon sens, nous déconnecte vraiment.


Cette connexion avec la nature, je ne l’ai pas toujours ressentie, ni même comprise, mais j'ai appris à l'apprécié avec le temps et ces moments sont devenus absolument incontournables dans ma vie.


Hier matin je me sentais surchargée mentalement et je tournais en rond.

Pour tout vous dire, le terme « tourner en rond » n’avait même plus son sens, dans la mesure où ma flemmardise avait atteint un point où je ne prenais même plus la peine de tourner.


J’étais tout simplement assise...


Je me suis donnée un bon coup de pieds aux fesses, j’ai pris ma petite Scarlett et on est parti faire un tour dans les bois.




Un petit détail mais qui a son importance, je suis partie seule et j’étais donc pleinement concentrée sur ce qui se passait autour de moi.


Personne pour me distraire, personne à qui parler.


Je me suis surprise à écouter - et non entendre - les sons qui m’entourent, le bruit du vent dans les feuilles et les oiseaux qui chantent.


Je sais, ça paraît ultra con-con mais la sensation était juste magique.


Le meilleur moment de ma journée était de lever les yeux au ciel et d’être éblouie par le soleil, par le ciel bleu et la multitude de couleurs dans les arbres qui m’envahissaient.


Être concentrée sur tous mes sens tout simplement…


Sentir l’air frais sur ma peau et prendre une énorme respiration en pleine conscience, j’étais totalement apaisée en rentrant à la maison.


Et vous, comment faîtes-vous pour déconnecter ?



2 commentaires

Posts similaires

Voir tout